08/09/2007

TOUS LES MATCHS DU WEEK-END

Salut les amis, suite à la remise de tous les matchs des nationaux, voici le tableau des matchs restants du week-end:

 

MATCHS WEEK-END 8 9-09-07

 

N'oubliez pas d'envoyer les résultats, compte-rendu et photos des matchs!!!!

Bonne m....... à tous nos tubijeunes!!!!!

Bisous! A demain !

07/09/2007

MATCHS REMIS

Info importante pour ce week-end sur le site http://www.footbel.com :

 

 

Affaire Namur - Geel

 

L'URBSFA a décidé que la journée de ce week-end chez les jeunes et les réserves de Divisions II et III Nationales est remise. Quant aux équipes premières, une décision sera prise ce vendredi 7 septembre 2007 vers 17 heures.

ENTERREMENT LUCIANO PAVAROTTI

Salut les amis, je me suis fait tirer les oreilles (comme d'hab!!!!) par des amis car je n'ai parlé du décès du plus grand ténor du monde Luciano Pavarotti. Paix à son âme!!! Il a fait son dernier voyage vers le pays qui acceuille tous les êtres vivants sur terre. Pendant des années a ravi les hommes et à partir de ce jour servira Dieu à l'éternité!!!

Voici le message de son site http://www.lucianopavarotti.com/ :

luciano pavarotti

 

Son enterrement aura lieu ce samedi 8 septembre 2007 à la cathédrale de Modène. Voici l'article publié sur le site http://info.rsr.ch :

*******************************************

Le cercueil du ténor, à son arrivée à la cathédrale de Modène Le cercueil du ténor, à son arrivée à la cathédrale de Modène   [Reuters]

Le monde entier pleure Luciano Pavarotti

Une voix de légende s'est tue jeudi avec la mort du ténor Luciano Pavarotti décédé à l'âge de 71 ans dans sa ville natale de Modène (nord de l'Italie. Les hommages sont venus des quatre coins de la planète.

Pavarotti, qui avait été opéré d'un cancer du pancréas en juillet 2006, "est mort peu après 03H00 GMT" dans sa propriété à la périphérie de Modène, "une très belle maison entourée de champs et de verdure", a déclaré Giorgio Pighi, le maire de la ville.

"Pavarotti voulait mourir à la maison. Je l'avais vu la semaine dernière, il était très éprouvé par la maladie mais il avait envie de faire la conversation. Nous avons même parlé en dialecte" local, a-t-il ajouté.

Enterrement samedi

"J'espère qu'on se souviendra de moi comme d'un chanteur d'opéra, comme représentant d'une forme d'art qui a trouvé sa plus forte expression dans mon pays", l'Italie, avait écrit Pavarotti sur son site internet à l'époque où il entamait sa tournée d'adieux en 2004.

Son enterrement, auquel doit assister le président du Conseil Romano Prodi, aura lieu samedi à 15h (heure suisse) à la cathédrale de Modène. Le cercueil du ténor a été déposé en début de soirée sous les applaudissements dans la cathédrale où une chapelle ardente a été ouverte au public jusqu'à samedi matin. Environ un millier d'admirateurs et curieux se pressaient sur le parvis pour être les premiers à rendre hommage au "Maestro". Son épouse, Nicoletta, qui accompagnait le convoi, sanglotait.

"Modène s'idendifiait à Pavarotti, qui a fait connaître cette ville dans le monde entier grâce à sa voix extraordinaire. Sa capacité d'exprimer des émotions était unique", a souligné le maire.

Concert d'hommages du monde entier

Artistes et hommes politiques du monde entier ont rendu hommage à Pavarotti. "Il y avait des ténors et il y avait Pavarotti", a résumé le metteur en scène italien Franco Zeffirelli, Le président George W. Bush a salué "l'un des chanteurs d'opéra les plus accomplis et les plus acclamés de tous les temps" et le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon un "vrai ami de l'ONU".

La star française Roberto Alagna a rendu hommage au "Messie" des ténors. En Italie, la célèbre soprano Mirella Freni confiait avoir perdu "un grand ami" tandis que le ministre de la Culture Francesco Rutelli qualifiait le ténor de "géant du XXe siècle".

Dédicace et édition spéciale

Pour le Royal Opera House de Londres, Pavarotti était "l'un de ces rares artistes qui touchaient la vie de gens de tous horizons dans le monde entier" et Stéphane Lissner, directeur artistique de la Scala de Milan estimait qu'"une ère de splendeur du chant lyrique" était passée "à l'histoire".

Le chef d'orchestre nippon Seiji Ozawa a pleuré un "ami de plusieurs décennies". Le maestro japonais, qui organise en ce moment le Festival international annuel de "Saito Kinen" au Japon, a dédié la première partie du concert de jeudi soir, la "Pavane pour une infante défunte" de Ravel à Pavarotti.

Le groupe d'édition italien Poligrafici a annoncé une édition spéciale gratuite de ses quotidiens - QN, Resto del Carlino, La Nazione, Il Giorno - consacrée au ténor.

Cancer du pancréas

Une opération du dos, début 2006, puis du pancréas quelques mois plus tard, avaient contraint le ténor à abandonner à l'été 2006 sa tournée d'adieux mondiale de 40 concerts. Depuis, il n'était plus apparu en public.

Au début de l'été, au cours d'une cérémonie en l'honneur du ténor sur l'île d'Ischia, près de Naples (sud), son épouse avait assuré que son mari préparait un disque. "On ne peut jamais rien dire avec cette maladie, mais je pense que Luciano s'en sortira, il va bien. Il achève le cinquième cycle de chimiothérapie, il n'a pas perdu un cheveu et surtout il n'a pas maigri", avait-elle déclaré.

Luciano Pavarotti, star dans le monde entier, souffrait d'un cancer
Luciano Pavarotti, star dans le monde entier, souffrait d'un cancer
Agrandir l'image Luciano Pavarotti, star dans le monde entier, souffrait d'un cancer   [Reuters]

"Je ne suis pas grassouillet!"

Il avait été hospitalisé à Modène du 8 au 25 août, officiellement pour "un état fiévreux". Né le 12 octobre 1935 à Modène (nord de l'Italie), Luciano qui se destinait d'abord à l'enseignement, avait opté définitivement pour le chant en 1961.

Il a su populariser son art dans des stades combles en trio avec ses complices Placido Domingo et José Carreras ou encore des stars du rock et aura vendu des millions de disques classiques. Et aux critiques qui se déchaînaient contre le mélange des genres et mettent en doute sa connaissance du solfège, Luciano Pavarotti avait répondu: «ils peuvent écrire ce qu'ils veulent, sauf que je suis grassouillet!»

afp/sun/tac

**************************************************

Le seul cadeau que je puisse lui faire, c'est de lui rendre le cadeau qu'il nous a offert:

 

 

Rien est éternel sur terre, profitez de chaque instant de bonheur!!! Dieu donne et Dieu reprend!! Vous ne savez rien emporter avec vous sauf votre vécu et la seule chose que vous pouvez laisser sur terre c'est votre renommée qu'elle soit bonne ou mauvaise!!!! A méditer les amis (promis, je ne parle plus des manipulateurs....... pour l'instant, looool) !!!!!

Bisous! A+