12/02/2009

PHOTOS BRAINE ANDERLECHT CONSEILS

Salut les amis, voilà je suis de retour! Non je ne suis parti nul part mais le décès de la petite Clara et par respect à la famille je n'ai voulu rien mettre sur ce blog qui a la prétention d'être un lieu où on déconne et on rigole. Je leur souhaite encore nos sincères condoléances et leur demande de nous excuser car la vie continue.

Je vous avais promis de mettre toutes les photos qui se sont accumulées par manque de temps pour être publiées. Il y a plus de 2.000 photos qui attendent alors essayer de passer tous les jours, je les mettrai par des petites quantités pour ne pas trop charger le blog.

Voici les premières d'une longue serie, celles du match RCS Brainois cadets - RSC Anderlecht:

 

 

 Allez quelques clins-d'oeil avant de vous laisser partir:

 

 


 

Cours de gonzessologie et masculologie

 Étude de cas n°1

JOURNAL INTIME DE JEANETTE

 

Samedi 7 février 2009

Cher journal,

J’ai vu Jean ce soir, et il s’est comporté de manière très étrange. J’avais fait du shopping avec des copines tout l’après-midi et j’ai donc pensé que c’était à cause de ça, surtout que je suis arrivée un petit peu en retard à notre rendez-vous.

Le bar où nous étions était bondé et très bruyant, alors je lui ai suggéré qu’on aille dans un endroit plus tranquille pour pouvoir parler. Il n’a rien dit mais il a semblé encore plus préoccupé, comme s’il avait la tête ailleurs. Je voyais bien qu’il était triste, alors je lui ai proposé d’aller dîner dans petit resto très sympa. Mais son comportement tout au long du repas m’a paru bizarre. C’était comme s’il n’était plus lui-même. Il souriait à peine, il semblait mélancolique, il ne prêtait aucune attention à moi ni à tout ce que je pouvais lui raconter. Je sentais bien que quelque chose n’allait pas.

Il m’a raccompagnée jusque chez moi et je me suis même demandée s’il allait monter ou s’il n’allait pas repartir tout de suite. Il a semblé hésiter un instant devant ma porte, puis il m’a suivie. Arrivés à mon appart’ je lui ai à nouveau demandé si quelque chose le préoccupait, si c’était lié à nous deux, s’il n’y avait vraiment rien dont il avait envie de me parler. Je lui ai dit que j’étais prête à tout entendre mais il a à peine haussé les épaules et il a allumé la télé.

Au bout de dix minutes, je lui ai dit que j’allais me coucher. Je l’ai serré très fort contre moi et je lui ai dit que je l’aimais plus que tout au monde. Il a tourné un instant la tête vers moi en souriant tristement et il m’a laissé partir toute seule dans la chambre.

Mais à ma grande surprise, il m’a rejointe un peu plus tard et nous avons fait l’amour. Mais il m’a semblé toujours aussi distant, presque absent. Je sais bien que quelque chose le tracasse. Cette fois j’en suis sure, il va me quitter. Il a même probablement déjà trouvé une autre fille. Il pourrait au moins avoir le courage de me le dire en face.

Cette nuit, je me suis endormie en pleurant.

-----------------

Cours de gonzessologie et masculologie

Étude de cas n°2

 JOURNAL INTIME DE JEAN

 Samedi 7 février 2009

Fait chier. L’OM a encore perdu…

J’ai quand même niqué.


Si j'attrape celui qui a volé nos journaux intimes je le ....... insulte-gros-mot-colere-bulle-bd-dessin, lol! Merci à Marc de FC Cerco http://cerco.skynetblogs.be/ pour cette bonne blague!!!


Communication

Procédures

Hiérarchie

1°) Communication :

 Un homme entre dans la douche au moment précis ou sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison.

 La femme s'enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d'entrée :

 C'est Laurent, le voisin de palier.

 Avant qu'elle n'ait pu dire un mot, il lui lance :

"Je te donne 800 EUR immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre".

 Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette.

  Il l'admire à loisir, puis lui tend 800 EUR.

 Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu'elle vient de se faire en un clin d'oeil, elle remonte dans la salle de bain.
 
 Son mari, encore sous la douche, lui demande
 
   "C'était qui ?"
   "C'était Laurent"
   "Super, il t'a rendu les 800 EUR qu'il me devait ?"

 

Morale n°1 :

Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous pourrez ainsi éviter une mauvaise publicité ou des malentendus.
 
2°) Procédures :

 
 Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent.

 Le prêtre ne peut s'empêcher de regarder ses superbes jambes croisées.

 Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne.

 Elle le regarde et lui dit :

  " Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?"

 Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses.

 Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d'un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui demande :

  " Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?"

 Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse.

 Les voilà arrivés au couvent.

 La nonne descend de la voiture sans dire un mot.

 Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la recherche du Psaume 129.
 
 Psaume 129:

 " Allez de l'avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire"

 

Morale n°2 :
 

Au travail, soyez toujours bien informé ou vous risquez de passer à côté de belles occasions...


 
3°) Hiérarchie :

 Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu'ils trouvent, sur un banc, une vieille lampe à huile.

 Ils la frottent et un génie s'en échappe.

  "D'habitude, j'accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n'en aurez qu'un chacun".

 L'employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant :

" A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m'empêcher de profiter de la vie"

 Et pouf, l'employée de bureau disparaît.


 Le représentant s'avance à son tour

"A moi, à moi ! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves !"

 Et pouf, le représentant disparaît.

" C'est à toi "

 Dit le génie en regardant le directeur du personnel.


"Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après le déjeuner..."


 Morale n°3 :


  Laissez toujours les chefs s'exprimer en premier.


Merci Gaspare pour tes conseils.

Bisous! A demain!  

Les commentaires sont fermés.